Rencontres d’été de PEPS, Pour une Ecologie Populaire et Sociale

Date/heure
Date(s) - 23 août 2021 - 27 août 2021
9h00

Emplacement
Domaine de Damian

Lien Facebook


Pour une écologie populaire et Sociale (PEPS), né en novembre 2019, est un mouvement d’écologie populaire anticapitaliste de transformation sociale et œuvrant à la convergence entre les luttes sociales et environnementales.

PEPS vise à regrouper les courants de l ‘écologie politique de rupture avec le capitalisme vert (décroissants, écosocialistes, écologistes sociaux, communalistes, écoféministes, mouvements décoloniaux et antiracistes, effondristes …).

Organisé sur une base confédérale, PEPS permet une double appartenance aux militants d’autres mouvements (FI, EELV, Ensemble, NPA…) qui se reconnaissent dans l’écologie sociale. PEPS souhaite construire avec l’ensemble des organisations politiques, associations, syndicats, mouvements d’éducation populaire et collectifs un Front Populaire Ecologiste pour fédérer le peuple et rassembler la gauche anti productiviste et anti libérale.

Cette année, PEPS a été à l’initiative du Mois Décolonial à Grenoble. Ses militants du 93 organisent la résistance des jardins ouvriers de Pantin et d’Aubervilliers avec les habitants contre la gentrification. A Paris, Melun, Lorient et ailleurs, nos militants ont soutenu activement, entre autres, la lutte des éboueurs et des travailleurs de Total Grandpuits, des Fonderies de Lorient, le mouvement des occupations du secteur de la Culture

PEPS a soutenu le mouvement pour la justice climatique et le mouvement antiraciste comme expression d’une résistance des peuples à la crise sociale écologique et à la mondialisation capitaliste. Dans la lignée du mouvement social- écologiste des Gilets Jaunes et des ADA (Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes), PEPS soutient et relaie les exigences des mouvements populaires et des soulèvements populaires en France et dans le monde : le droit à la dignité et à l’égalité, le droit au respect, le droit à décider.

Le temps est venu de construire une écologie qui ne soit pas aux mains des tenants du social-libéralisme, une écologie de rupture.

Les troisièmes Rencontres d’été de PEPS sont ouvertes à toutes celles et tous ceux qui se retrouvent dans une écologie de rupture avec le capitalisme vert.

PROGRAMME

Lundi 23 août

Journée interne aux membres ou futures membres de PEPS

14h : Apprendre à se connaître

15h : Fonctionnement

17h : Actions prioritaires et perspectives politiques

A partir de 18h : Tous publics
Conférence gesticulée : La place n’était pas vide … de Catherine MARKSTEIN
La pratique médicale s’est toujours assurée, en complicité et collusion avec le pouvoir politique et religieux, de la surveillance et du contrôle des différents cycles de vie des femmes et des différents temps de la reproduction. A partir d’expériences et trajectoire de vie de femmes, j’élucide cette histoire de colonisation et de dépossession des savoirs et compétences propres des femmes concernant leurs corps, leur santé, leurs sexualités. Chantons et dansons sur ces chemins de libération… Militer, c’ est bon pour la santé.

21h00 : Théâtre
Fred Dubonnet : La ferme du Bois Fleury – théâtre
Dans les années 70, deux frères se partagent une ferme. L’un va profiter de la « révolution verte » et cultiver des céréales en conventionnel, l’autre va plutôt expérimenter le petit maraîchage. Pendant cinquante ans nous allons les croiser régulièrement à l’apéro. Ils parlent d’agriculture, de politique et de femmes… tout un programme. Entre désaccords et fraternité, ce seul en scène nous livre un récit rythmé, où le rire et l’émotion se succèdent. Un voyage dans l’histoire de l’agriculture française par deux points de vue diamétralement opposés. Spectacle tout public.

Mardi 24 août

9h30 – 12h :

Présentation par des femmes kurdes et du collectif de la pratique de la Jineolojî (la science de la libération des femmes, de la nature et de la société développée depuis 2011 par le mouvement des femmes kurdes et rejoint aujourd’hui par des femmes du monde entier) au Kurdistan et en Europe, et présentation des expériences du village des femmes du Rojava (Jinwar).

Conférence et discussion avec Florian Alberto sur : la biodiversité, menaces sur le vivant.
Il introduit quelques notions sur le fonctionnement des écosystèmes et détaille les principaux facteurs d’effondrement du vivant tels que définis dans le dernier rapport de l’IPBES (2019) pour enfin amener des éléments de discussion sur le rapport à la Nature dans la société capitaliste du XXIème siècle.

Atelier sur l’éco-syndicalisme animé par Patrick Farbiaz

14h00 – 16h00 :

Conférence : histoire de la domestication animale avec Valérie Chansigaud (historienne des sciences et de l’environnement)

Table ronde : Émancipation et les droits des personnes en situation de handicap (Validisme) avec Odile Maurin

Conférence de Nils Andersson autour de son livre : “Le capitalisme c’est la guerre”.
Editeur, écrivain, journaliste, auteur de ” Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident”

Atelier : écologie radicale et religion : quelle plan d’action ?

16h30 – 19h00 :

Discussion “Gilets jaunes, héritage et perspectives ?” : Odile Maurin + Sabrina Waz + gilets jaunes : animée par Marjorie Keters (GJ/ PEPS)

Rencontre avec Sanhadja Akrouf et Patrick Farbiaz autour de leur livre : « Algérie. La seconde révolution ».
https://editions-croquant.org/livres-numeriques/739-algerie-la-seconde-revolution.html

21h00 : Confédéralisme démocratique avec la participation du Conseil Démocratique kurde en France et du Mouvement des femmes kurdes + Raphael Lebrujah (PEPS)

Mercredi 25 août

9h30 – 12h :

Discussion : religion et communauté lgbt avec Ludovic Mohamed Zahed + Stéphane Lavignotte

Discussion : Régionalisme, pour le droit à l’autodétermination des peuples

Atelier / discussion autour de l’ESS avec François Longérinas

Présentation du livre : Nous vous écrivons depuis la révolution avec la présence des autrices.
Avec ce récit, elles nous invitent à découvrir le projet et la réalité des femmes du Rojava et du nord-est syrien, qui depuis 2012 travaillent minutieusement à la création de leurs structures autonomes : autodéfense armée et civile, éducation, coopératives, démocratie de base… Textes de réflexion, poèmes, contes, extrait de journaux intimes, lettres, interviews, autant de formes différentes qui font palpiter ce livre et permettent d’approcher les émotions les plus intimes, la pratique quotidienne et les enjeux géopolitiques.

14h00 – 16h00 :

Conférence : lutte contre l’ubérisation avec Leila Chaibi (député européenne FI) + Gerard Filoche (inspecteur du travail)

Table ronde : L’éco-féminisme : capitalisme et patriarcat : même combat avec Jeanne Burgat (philosophe) + Sandrine Rousseau (candidate à la primaire EELV et militante écoféministe) + Sophie haristouy (animatrice de la commission nationale Ecofeministe de Génération Écologie) animée par Anna Agueb Porterie (PEPS)

16h30 – 19h00

table ronde : Perspectives Politiques avec Sandrine Rousseau (EELV) + Manuel Bompart (FI) + PEPS + Peire Costa (Région et Peuples Solidaires) + REV Christine Poupin (NPA) + Ensemble + Samuel Grzybowski (porte parole de la primaire populaire) + Gerard Filoche (GDS)

Conférence : Renaud Duterme : De quoi l’effondrement est-il le nom ? Les inégalités au cœur de la catastrophe.

20h30 : présentation du livre de Renaud Duterme : Petit manuel pour une géographie de combat

20h30 : Présentation du livre : « Notre corps, nous-mêmes » (Hors d’atteinte, 2020) avec Mathilde Blézat, Mounia El Kotni, Nina Faure, Yéléna Perret.
Puberté, sexualité, contraception, avortement, accouchement, vieillesse, mais aussi riposte et émancipation… À travers de multiples récits d’expérience, des témoignages récoltés lors de groupes de parole et d’entretiens, mais aussi des données médicales et scientifiques, ce manuel féministe propose des outils permettant aux femmes* de mieux se connaître et de se sentir plus sûres et plus fortes, ensemble.

21h30 : conférence gesticulée
Mathieu Dalmais : De la fourche à la fourchette … Non ! L’inverse !!
Pour une sécurité sociale de l’alimentation.

De la fourche à la fourchette… Non ! L’inverse !!

Jeudi 26 août

9h30 – 12h :

Atelier : Créer un groupe local PEPS : animé par Marjorie et Fabien

Atelier : L’éco-féminisme en pratique avec Jeanne Burgat, Sophie haristouy et Anna Agub

Atelier : Sécurité sociale de l’alimentation animée par Dominique PATUREL (Collectif Démocratie Alimentaire) + Réseau Salariat Alimentation

Discussion autour des luttes dans la culture : Françoise Boireaud + Yves Fremion

14h00 – 16h00 :

Conférence d’Eva Joly (magistrate et ancienne députée européenne Verte): lutte contre la corruption

Table ronde : l’écologie populaire en actes : Kevin Bhema Vacher (sociologue)+ Fatima Ouassak (politologue + co-fondatrice de Front de Mère) + Dolores Mijatović (militante du collectif de défense des jardins ouvriers d’Aubervilliers) + Benoît Hazard (anthropologue au CNRS), animé par Marjorie Keters (PEPS)

16h30 – 19h00 :

Discussion : Comment regrouper l’écologie de rupture ? : Souffle de l’écologie (EELV) + Rejoignons nous + PEPS + REV + Christine Poupin (NPA) animée par Elise Lowy (PEPS)

Conférence/discussion sur la crise du covid
– Florian Alberto : Une critique de la gestion de la crise sanitaire : Après un bref rappel des faits historiques, de l’origine controversée du virus SARS-CoV-2, et des données épidémiologiques de la Covid-19, plusieurs pistes de réflexions sur la politique sanitaire menée en France sont abordées (verticalité du pouvoir, accroissement des inégalités, société du contrôle…)
Suivi d’une présentation par
– Yann Faure entre le lien entre le Covid 19 et l’élevage intensif et de la manière dont les origines et le développement du sars cov2 sont liés à l’industrie de la fourrure.

21h00 : concert

L’1consolable (rap)
« Loin de se morfondre sur son sort, L’1consolable est celui qui refuse de se consoler de ce dont il n’y a pas matière à se consoler: le sort réservé aux dominé-e-s par une organisation sociale capitaliste, raciste, sexiste et spéciste, prête à tout pour se perpétuer et conserver ses privilèges. »
Auteur, compositeur et interprète de ses morceaux, L’1consolable rappe, sur de bons vieux breakbeats hip-hop teintés de jazz, de folk et de musique du monde, la violence d’une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle.

L’envoûtante (rap)
Le duo béarnais qu’on ne présente plus viendra jouer leur nouvel album « Espoir Féroce », dont les morceaux sont toujours aussi puissants et finement travaillés.

Ciao Cesco (bal afro et oriental grooves)
CiaoCesco propose une sélection de sons issus de toute la zone intertropicale du globe, des années 1960 aux années 1990. Psychédélisme turc, funana, divas égyptiennes, disco nigériane ou indienne… seul un amour immodéré du groove et des enregistrements lo-fi guident ses cellules.

Lieu : DOMAINE DE DAMIAN
Drôme Provençales
990 voie de Damian
26220 Vesc
http://www.domaine-de-damian.fr/

Infos pratiques :
– Entrée prix libre
– Nuit en gîte : 15€/nuit
– Nuit en camping : 5€/nuit
– Repas bio / locaux / végétarien : 10€
– Gare la plus proche : Crest à 25 min ou Montélimar à 45 min.

630 km de Paris A6-A7
165 km au sud de Lyon A7
170km au nord de Marseille A7

Le lien d’inscription : https://www.helloasso.com/associations/pour-une-ecologie-populaire-et-sociale-peps/evenements/rencontres-d-ete-de-l-ecologie-sociale-et-populaire/1

L’inscription pour les repas : https://framaforms.org/repas-peps-1628239280